associationzensotoparis.fr | Katia Kôren Robel
Association Zen Sôtô Paris, bouddhisme zen, Châtelet, rue Quincampoix, Maître Daisen Deshimaru, Maître Dogen, association culturelle Loi 1901, affiliée à l'Association Zen Internationale, membre de l'Union Bouddhiste de France, répertoriée auprès de la Sôtôshu Shumucho (instance japonaise du Zen Sôtô)
Association Zen Sôtô Paris, bouddhisme zen, Châtelet, rue Quincampoix, Maître Daisen Deshimaru, Maître Dogen, association culturelle Loi 1901, affiliée à l'Association Zen Internationale, membre de l'Union Bouddhiste de France, répertoriée auprès de la Sôtôshu Shumucho (instance japonaise du Zen Sôtô)
341
page-template-default,page,page-id-341,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,overlapping_content,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-10.1.1,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0.1,vc_responsive
association zen soto du Châtelet - Paris

KATIA KÔREN ROBEL

Katia Kôren Robel

Dès 1970, Katia Kôren Robel pratique quotidiennement au Dojo zen de Paris sous la direction de maître Taisen Deshimaru, qui lui confère l’ordination de nonne en 1971.

 

Elle suit son enseignement et travaille pour lui plusieurs années durant, l’aidant notamment dans la publication de ses textes. Après le décès de maître Deshimaru en 1982, elle commence à enseigner le zen.

 

Elle devient ensuite disciple d’Egawa Rôshi, devenu depuis le supérieur (zenji) du temple Sôji-ji, qui lui donne la transmission du Dharma (shihō) en 2003. Elle est aujourd’hui kyōshi (enseignante certifiée de l’école Sôtô).

 

Présidente du Dojo zen de Paris de 1996 à 2006, puis de l’Association zen Sôtô, elle enseigne aujourd’hui au Dojo zen du Châtelet et dans diverses sesshin. Elle est vice-présidente de l’Association zen internationale (AZI) et collabore à toutes ses publications. Elle est également administratrice de l’Union bouddhiste de France (UBF).

association zen soto du Châtelet - Paris

Shinzan Egawa zenji
Abbé du temple Sôji-ji
« Rencontrer la personne »