associationzensotoparis.fr | Les retraites (sesshin)
Association Zen Sôtô Paris, bouddhisme zen, Châtelet, rue Quincampoix, Maître Daisen Deshimaru, Maître Dogen, association culturelle Loi 1901, affiliée à l'Association Zen Internationale, membre de l'Union Bouddhiste de France, répertoriée auprès de la Sôtôshu Shumucho (instance japonaise du Zen Sôtô)
Association Zen Sôtô Paris, bouddhisme zen, Châtelet, rue Quincampoix, Maître Daisen Deshimaru, Maître Dogen, association culturelle Loi 1901, affiliée à l'Association Zen Internationale, membre de l'Union Bouddhiste de France, répertoriée auprès de la Sôtôshu Shumucho (instance japonaise du Zen Sôtô)
261
page-template-default,page,page-id-261,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,overlapping_content,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-10.1.1,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0.1,vc_responsive
association zen soto du Châtelet - Paris

LES RETRAITES (SESSHIN)

Effectuer une retraite (sesshin en japonais), c’est, au sens propre, se retirer, se mettre provisoirement à l’écart de ses affaires quotidiennes, abandonner pour un temps ses préoccupations d’ordre professionnel ou familial, afin de se consacrer plus facilement et plus complètement à la pratique de la Voie. On peut ainsi devenir intime avec soi-même, renouer avec son être profond et laisser se développer son aspiration à l’Éveil.

 

 

Le programme d’une retraite

 

Le programme journalier pendant une sesshin est basé sur celui des monastères de l’école Sôtô. La pratique de zazen y alterne avec les cérémonies, les repas pris en commun et le samu, c’est-à-dire les travaux effectués pour le bénéfice de la communauté (ménage, cuisine, vaisselle…). Chaque moment est envisagé comme une occasion de pratiquer la Voie. On peut ainsi expérimenter la pratique continue, c’est-à-dire tout au long de la journée, dans chacune des actions de la vie quotidienne.

 

 

Pratiquer avec les autres

 

Partir en sesshin, c’est aussi rejoindre des compagnons de pratique. En devenant intime avec soi-même, on devient capable de mieux comprendre les autres. Apprendre à se connaître soi-même permet de dépasser son égocentrisme naturel et de créer avec les autres une atmosphère profondément harmonieuse et joyeuse. Sesshin, dont le sens littéral est « toucher l’esprit », devient ainsi « toucher le cœur ».

 

 

Anciens et débutants

 

Pendant une sesshin, débutants et anciens se côtoient à chaque instant. Les anciens apportent leur aide aux débutants, qui apprennent en observant le comportement des anciens. Les questions et les difficultés des débutants incitent les anciens à approfondir leur propre compréhension. Le zen se passe souvent de mots et l’exemple donné par la conduite de chacun, ancien ou débutant, y a valeur d’enseignement.

association zen soto du Châtelet - Paris

Sesshin à l’abbaye Notre-Dame de la Trappe

association zen soto du Châtelet - Paris

Sesshin à Bray-et-Lu

association zen soto du Châtelet - Paris

Sesshin au temple zen de la Gendronnière

Toucher l’esprit

 

Toucher le cœur